Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 21:29

Le poète prêche souvent dans le désert

Alors pour se faire entendre

Il s’en va crier sur les toits

Ses états d’âmes

Déclamer sa prose

Si la nuit

Bien au chaud sous la couette

Vous entendez un drôle de tohu bohu

Et qu’en ouvrant la fenêtre

Vous voyez un hurluberlu

Déclamant à tue-tête

Ne vous affolez pas

C’est simplement le poète

Qui pour se faire entendre

De ses semblables

Est monté sur le faîtage

Pour crier

Le regard tourné vers le ciel

QUE LA POESIE

BORDEL

C’EST ESSENTIEEEEEEEEEEL

 

(Merde il a glissé)

 

(C’était la chute)

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Il y a des poètes plus discrets mais qu'importe, chacun son style et c'est vrai la poésie c'est esssentiel, alors heureusement que certains savent le crier
Répondre
S
oui parfois il faut crier et parfois il faut chuchoter toutes les façons sont bonnes pour promouvoir la poésie
Q
Alors, j'espère qu'il y avait, garé sous ce toit, un grand camion débordant de matelas très doux... et qu'il ne s'est pas fait mal. :)

Je te souhaite une très belle fin d'année Salvatore.
Répondre
S
non il ne s'est pas fait mal, un poète ça retombe toujours sur ses pieds !
très belle fin d'année à toi également

Présentation

  • : Le blog de salvatore sanfilippo
  • : un peu de poésie et d'humour dans ce monde désenchanté...
  • Contact

MES RECUEILS

contrarié

 

 

couv-salvatore-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

photo-recueil-compresse.JPG

 

 

 

 

 

img004

 

78 pages 10€

 

 

sanfi@laposte.net