Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:06
Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 18:42

"ma mère ne les a pas maudits
lorsqu'ils ont détruit les maisons en rigolant
elle ne leur a pas crié dessus
lorsqu'ils ont mis le feu à ma balançoire
et dans le jardin de Hala
elle n'a pas hurlé
lorsqu'ils ont aligné mon père avec les voisins
et de leurs fusils ont fait jaillir les crayons
pour barbouiller toutes les
têtes de rouge"

Fadwa Souleimane, A la pleine Lune, Le Soupirail

Fadwa Souleimane est une auteure syrienne, qui s'est ouvertement opposée au régime de Bachar-al-Assad, à l'occasion de la révolution syrienne de 2011-2012. Menacée par la dictature, elle a dû fuir pour se réfugier en France, à Paris. Elle y continue son combat pour la paix, par des interventions et par son écriture.
Son livre A la pleine Lune, publié chez les éditions du Soupirail et sélectionné cette année pour le Prix des Découvreurs, traite de la terrible réalité du peuple syrien de l'intérieur. De l'intérieur des frontières, certes, mais aussi et surtout de cette voix intérieure, bouleversée et bouleversante, qui tente de réunir les lambeaux de l'auteure découpés et éparpillés par l'horreur de la guerre civile. C'est avec ce chant intérieur, pacifiste, et dont la mélodie laisse entrevoir la lumière et l'espoir, que Fadwa Souleimane nous livre son regard d'exilée.

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 17:46

Prince des lumières

Et des ténèbres

Je suis un diable

Un incube

Viens dans mon abîme

Dans mon feu éternel

Te perdre

Te consumer

Je suis l’esprit du mâle

Un enfant de la Baal

Un démon de midi

Je veux t’enfiévrer

T’embraser

Te damner

Jusqu’au plus profond de ton âme

Car j’aime

Mon ange

J’aime

Quand tu as le diable

Au corps

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 17:43

Merci

Aux aveugles

Aux balourds

Aux enjôleurs

Aux dragueurs de superette

Aux Casanova de pacotille

Aux briseurs de cœur

Merci aux frivoles

Aux égoïstes

Aux m’as-tu-vu

Aux raconteurs de bobards

De ne pas t’avoir mis le grappin dessus

De ne pas t’avoir emprisonné dans leur filet

Ils ne t’ont pas regardé

Ils t’ont dédaigné

Et moi grâce à leur aveuglement

J’ai pu te rencontrer

Te découvrir

T’apprécier

Maintenant que tu es avec moi

Maintenant que je marche

A tes côtés

Je te garde

Pour l’éternité

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 17:41

MAC

Elle avait un mac

Qui s’appelait Douglass

Il était fana d’avion

Le mac Douglass

Un jour elle s’est barrée

A Macao

Il a voulu la ramener

Mais elle est restée de glace

N’a pas voulu monter

Dans le tacot

Du mac Douglass

Et à Macao

A mis son mac

KO

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:57

Le télépâte

Est quelqu’un qui mange

Ses spaghettis

Devant sa télévision

Alors bien sûr

À la longue

Il s’empâte

Normal

Par contre

Celui qui mange du pâté

Devant sa télé

Risque de s’encrouter

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:56

Il tape dans le ballon

Inlassablement

Par tous les temps

Il tape dans le ballon

Le fait rebondir contre le mur

Il varie les angles

La puissance de tir

Il fait la sourde oreille quand sa mère l’appelle

Il en oublie de manger

Faut bien ça

Pour devenir

Avant-centre au PSG

Et gagner du pèze

(Pèze j’ai !)

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:53

Les malades manteaux

L’hiver

N’ont jamais froid

Surtout ceux

Qui ont la tête

Près du bonnet

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 15:57

Me suis réveillé

En retard

Pour mon rendez-vous amoureux

Affolé j’ai sauté de mon lit

En slip

Et j’ai descendu les escaliers

A toute vitesse

En slip

J’ai pédalé comme un fou

En slip

Grillé les feux rouges

En slip

Roulé sur les trottoirs

En slip

C’est culotté

Suis passé devant la concierge

En slip

Et j’ai sonné à sa porte

En slip

J’ai mis un point d’honneur

Pour être à l’heure

L’exactitude

Est la politesse des rois

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 15:55

Difficile de voir

La vie en rose

Quand on est dans un état

Gris pâle

On ne peut

Que broyer du noir

Repost 0
Published by salvatore sanfilippo
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de salvatore sanfilippo
  • Le blog de salvatore sanfilippo
  • : un peu de poésie et d'humour dans ce monde désenchanté...
  • Contact

MES RECUEILS

contrarié

 

 

couv-salvatore-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

photo-recueil-compresse.JPG

 

 

 

 

 

img004

 

78 pages 10€

 

 

sanfi@laposte.net